03/08/2018

Récolte d'oignons

Avec la chaleur et le sec les oignons étaient prêts un peu plus tôt que ce que je prévoyais.

J'avais planté 2 lignes de 3m d'oignons rouges de la variété Red Baron, et 5 lignes de jaunes Paille des vertus. J'ai récolté environ 21kg, ce qui nous donne du 1kg/m linéaire.

Oignons_1.JPG

Après un peu d'épluchage et la pesée :

Oignons_2.JPG

J'ai fait une tresse pour décorer un peu :

Oignons_3.JPG

Oignons_4.JPG

27/07/2018

Nouvelles du jardin

Bon, on est en plein été et il fait une chaleur à la limite du supportable. Couplé à ça, on a pas eu beaucoup d'eau ces derniers mois. Il faudrait donc arroser beaucoup et régulièrement !

J'ai fini de ramasser les Linzer Délikatess et j'ai arraché les pois. À la place on a mis des poireaux Bleu de Solaise, 150, ainsi que des choux divers (chou cabus, chou de Bruxelles, chou rave). On également été semée différentes chicorées qui devraient donner cet automne et cet hiver si elles survivent à l'été.

2.JPG

Les haricots donnent moins, ils ont soif.1.JPG

Les carottes sont en pleine forme par contre !

3.JPG

12/07/2018

Récolte du jour

Petite récolte du jour :

Recolte.JPG

On commence à ramaser les haricots, c'est toujours sympa, les blettes commencent à produire aussi. Il nous reste encore une 15aine de plants de Lindzer Delikatess à manger en pomme de terre nouvelle. Avec les grosses chaleurs toutes les laitues sont montées, la fournée suivante est en cours avec des semis de chicorée scarole géante et l'achat de 30 plants de grenobloises d'été. J'ai en revanche complètement raté les semis de poireaux, il faudra donc acheter des plants. Dommage.

L'ail a été récoltée également :

Ail.JPG

29/06/2018

#54 : Irish Red Ale

Bière brassée le 21 novembre 2017, première essai sur ce style. On l'a faite dans la tradition du style, c'est-à-dire avec juste du pale et de l'orge torréfiée (et un peu de munich aussi, pour augmenter le côté malté...) pour le grain, et uniquement de l'amérisant pour le houblon. Pour la levure c'était l'occasion de faire bosser une Irish Ale de chez Wyeast.

On vise 1048 et on a mis 2.2% d'orge torréfiée. La bière est à 28EBC mais n'est pas vraiment rouge !

IRA1.JPG

IRA2.JPG

IRA3.JPG

La bière est vraiment sympa à boire. C'est assez léger sans être flotteux du tout. Le malt prédomine avec une légère amertume et un côté fruité apporté par la levure. La fin de bouche est bien sèche et on sent une pointe de torréfié. Le tout porté par une carbonatation peu aggressive, c'est une bière de soif à boire à la pinte.

J'ai brassé dernièrement une autre IRA cette fois moins tradi', avec du crystal et de l'EKG en aromatique. La couleur n'est toujours pas rouge mais ça s'annonce bien aussi, quoique complètement différent. Je referai la recette "tradi" avec plus d'orge grillée et en visant une densité plus basse, genre 1045.

La recette est téléchargeable pour JolieBulle : Irish Red Ale

19/06/2018

Petite récolte

On a eu vraiment beaucoup de pluie ces dernières semaines. Tout a poussé plus ou moins bien, si les pois et les salades sont au taquet, l'ail aime beaucoup moins. Les oignons qui paraissaient un peu malades sont en fait beaux comme tout, les choux et les blettes commencent à ressembler à quelquechose.

Un peu de mildiou sur les pommes de terre nouvelles de variété Lindzer Delikatess mais rien d'alarmant. Nous mangeons des pois et des pommes de terre 4 à 5 fois par semaine, c'est très plaisant. Une énorme récolte de pois à écosser arrive bientôt, 3 lignes d'une variété à rames. J'ai prévu de faire des conserves, j'en reparlerai.

Les plants de courgettes et de courges se sont fait dévorer par les limaces, j'ai acheté 3 plants de courgettes. J'en ai semé également à la mi-juin. Des courges qui ont poussé d'aventure se plaisent par contre super bien et je vais les laisser, ce sera la surprise.

Recolte.JPG

03/06/2018

#59 Black Ibex VI : Stout Avoine

Bière brassée le 28 janvier.

L'idée était de sortir une bière pas trop forte avec une bonne amertume et un côté grillé bien marqué. L'ajout d'avoine devrait permettre de donner une texture bien soyeuse pour tenter d'équilibrer le tout.

Rien d'excentrique, du malt pale en base (62%), 18% d'avoine en flocons, 9% de Crystal à 150EBC, 6.6% de malt Chocolat et 4.4% d'orge grillée pour les grains noirs. Je visais une densité initiale autour de 1052 et une amertume de 36IBUs, pas de houblon aromatique. L'empâtage sera fait dans les 68-69°C histoire d'avoir suffisamment de sucres résiduels. Pour la levure c'est une de mes préférée qui s'y colle, la Scottish.

Avec 18% de flocons d'avoine la filtration se sera bien déroulée, lentement mais sûrement et pas de colmatage.

Au nez prédominent des arômes de cacao, de caramel et de grain grillé. En bouche c'est soyeux, bien cacaoté avec une fin sèche et amère. Le tout est porté par une légère pétillance (sucrage à 5.5g/l pour la carbonatation en bouteille), la bière est très agréable à boire.

BI6.JPG

26/05/2018

En (presque) direct du jardin (26 mai)

On est maintenant en plein dans la saison, le combo soleil et pluie fait pousser comme jamais.

Poireau.JPG

J'ai laissé quelques poireaux monter en fleur afin de récupérer les graines de cette variété.

Pois_1.JPG

Pois_2.JPG

Pois_3.JPG

Les pois à rame sont déjà bien haut, les premières fleurs arrivent.

Radis_1.JPG

Carottes_2.JPG

J'ai semé carottes et radis ensemble sur le rang, les radis sortent très vite et gardent les jeunes carottes au frais. En mangeant les radis, on éclaircit du même coup les carottes.

Grenobloise.JPG

Les laitues de printemps et d'été sont là, ici de la grenobloise.

Oignon.JPG

Des oignons ont été planté, 5 rangs de jaune Paille des vertus et 2 rangs de rouge Red Baron.

Thym.JPG

Bourrache.JPG

Thym et bourrache en fleur.

Haricot.JPG

Haricots nains semés, cette année on met le paquet, je compte faire 6 ou 7 lignes.

Carottes_1.JPG

De même pour les carottes, 7 lignes de diverses variétés.

Serfouette.JPG

Sauvage.JPG

Je tiens particulièrement à garder un coin de jardin un peu en friche.

18/04/2018

Une année de jardin

Ça y est le printemps semble définitivement installé, les dernières cultures d'hiver laissent la place aux printanières. J'avais décidé courant juin de l'an dernier de noter tout ce que je sortirai du potager, histoire d'avoir quelques repères pour la suite.

J'ai commencé à noter le 11 juin 2017 et j'ai arrêté le 20 mars de cette année en sortant les derniers navets. Il reste à l'heure actuelle une bonne soixantaine de poireaux, de quoi faire encore quelques soupes.

Concernant les laitues, on peut mieux faire (c'est prévu) car je n'en ai récolté qu'une cinquantaine. C'est peu. Le taupin et la montée en graines m'ont torpillés la seule variété que j'avais planté. Pour améliorer ça je vais diversifier les variétés et m'améliorer pour les salades d'automne et d'hiver.

5kg300 de pois frais. J'en ai mis davantage cette année, avec 4 lignes de variétés montantes et 2 lignes d'une variété naine.

sc_P6122049.JPG

21kg d'oignon ! Jaune paille des vertus, et Red Baron ont été les deux variétés de l'an dernier. Je les avais peut-être plantés un peu tard. Cette année j'ai mis 7 lignes, un peu plus que l'année d'avant.

3kg350 d'ail, variété Rose de Lautrec. Les gousses sont petites, mais se conservent super bien. On en a encore et elles n'ont quasiment pas bougé. Cette année j'ai remis un peu d'ail rose mais aussi une variété inconnue d'ail blanc à plus grosses gousses.

80kg de courgette. On en a mangé tout l'été, les 6 plants ont pas mal donné. Cette année je compte en mettre un peu plus et en faisant 3 (voire 4) variétés différentes.

7kg de poirée ! Sacrée révélation pour moi que ce légume, que je n'avais pas l'habitude de manger ni de cuisiner. Je n'en avais semé qu'une ligne et j'ai bien vite regretté de ne pas en avoir mis davantage ! Cette année je vais en semer 3 lignes.

51kg de pomme de terre, de la Désirée et de la Lindzer Délikatess à parts égales. Malheureusement je n'ai pas été en mesure de replanter des tubercules de ma récolte, aussi j'ai dû en racheter cette année. J'ai pris 3 variétés : la Lindzer, de la Charlotte et une variété de conservation à chair violette.

PDT3.JPG

10kg de haricots, avec 1,5 ligne de nains et 2 lignes de ramants. J'ai prévu d'en mettre davantage, c'est bon.

12kg de carotte, notamment de la Flakkee mais aussi un peu de rouge sang. Je n'avais fait qu'une seule session de semis de carotte l'an dernier, cette année je vais essayer d'étaler davantage.

5kg de potimarron, c'est un peu un échec ! Manque d'arrosage évident pour une maigre récolte. À améliorer !

11,5 kg de navet, pour environ 4 lignes. J'avais semé tard et avait été très mauvais sur l'éclaircissage, mais on en a quand même mangé beaucoup. Pour cette année l'objectif est d'en mettre plus, variétés Boule d'or et blanc globe à col violet.

Une 10aine de kg de choux, toutes sortes confondues. C'est largement insuffisant, il en faudra 4 à 5 fois plus cette année pour bien faire.

Recolte_1.JPG

Au niveau des absents, on remarque évidemment les tomates. Les 6 pieds que j'avais mis ont tous été détruits par le mildiou. Qu'à cela ne tienne, cette année je les mettrai sous abri pour les protéger de la pluie. Objectif 10 pieds.

Il y a pas mal de progrès à faire, mais je suis néanmoins très content de cette première année de jardinage ici. Je pars cette année bien mieux organisé, même si c'est toujours pas parfait. Dans le deuxième jardin, celui que me prêtent gentiment un couple de paysans retraités, je vais doubler la surface et devrais pouvoir cultiver une douzaine de tables. J'ai également une piste pour planter les choux à un troisième endroit. C'est une contrainte assez importante que de n'avoir pas toutes les cultures au même endroit, le jardin a quelques km de chez nous a été clairement sous-visité. Ce sera un point à améliorer.

Je vais essayer au maximum de ne pas grouper les légumes au sein du même jardin histoire de garder le plus de diversité possible. Ça me permettra également de repérer les éventuels différences entre les différents jardins. Par exemple, les poireaux avaient attrapés la rouille au jardin éloigné, mais pas au jardin proche. Le taupin avait fait des ravages sur les laitues au jardin proche, mais est inconnu au jardin éloigné. Pratique !

05/04/2018

#57 : Wheat Pale Ale ZAD Edition

Petit retour sur cette bière brassée le jour où le gouvernement annonçait l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame des Landes.

L'idée est de faire une petite pale ale sans prétention dans les 1050 de densité initiale, assez sèche, avec une légère amertume assez présente. Niveau aromatique on partira sur 3g/l de Cascade en fin d'ébullition, on reste sur du léger malgrè tout. Pour améliorer la buvabilité est parce que j'en ai à disposition à volonté, je vais ajouter du blé non malté à hauteur de 20%. Pour le reste on est sur du classique pour moi, 70% pale ale malt et 10% malt munich.

Pour la levure on va privilégier une levure neutre qui laissera s'exprimer houblons et malts. Ici j'ai utilisé une récupération de fond de fermenteur à l'US05.

Les grains de blé ont été concassés puis gélatinisés avant d'être ajoutés. Empâtage à 65-66°C d'une heure, un mash-out de 10 minutes à 75°C. Sur ce brassin j'ai eu une bonne grosse galère lors du refroidissement suite à un colmatage de l'échangeur ! Bonne grosse galère mais le brassin ne semble pas en avoir souffert.

CWPA1.jpg

Après un mois et demi en bouteille la bière est relativement limpide, je m'attendais à avoir un peu de trouble avec le blé mais non. L'objectif est à mon sens parfaitement atteint : bière légère, relativement sèche, une bonne petite amertume, les malts sont présents en bouche mais pas trop, le Cascade apporte une note fruitée et un peu herbacée.

N'ayant pas fait de prise de densité à l'embouteillage je ne sais pas où ça s'est terminé, Jolie Bulle m'estimait la DF à 1013. Je retravaillerai certainement cette recette avant de la rebrasser : augmenter le blé cru pour arriver à 1/3 et peut-être chercher à avoir un rendu plus sec.

17/02/2018

#53 : Drunken Baker Wee Heavy

Petit retour sur une bière brassée fin octobre avec du malt de chez Malteurs Echos

Nous avons décidé de faire un Wee heavy, bière d'origine écossaise fortement axée sur le malt. Nous viserons la limite basse du style concernant la densité et l'alcool, l'idée étant d'arriver après resucrage entre 7 et 7,5%ABV. Nous avons cherché à nous rapprocher de la composition de l'eau d'Edimbourg en ajoutant des sels à notre eau (NaCl et gypse).

14 kg de pale ale (93.3%), 0.75kg de crystal 130 EBC (5%) et 0.25kg d'orge torréfiée (1.7%) pour la base maltée. On recherche quelquechose de bien charpenté avec une légère touche caramel et une subtile note grillée. Un palier protéine à 50°C est réalisé pendant 10 minutes avant de monter à 67°C pendant une heure, puis désactivation des enzymes à 75°C pendant 10 minutes.

Pas trop l'habitude des bières avec beaucoup de malt, mais la filtration s'est super bien passée, comme toujours.

Le moût subit traditionnellement une longue ébullition qui caramélise et concentre le moût. Par souci d'économie nous avons un peu triché en faisant réduire 5l de moût à l'état de mélasse avant de le rajouter au reste du brassin. Avec une ébullition de 90 minutes le résultat est bien satisfaisant. Ça ne remplace certainement pas une ébullition de 4 heures, mais c'est un bon compromis, que nous referons pour ce type de bière.

Côté houblonnage on ne cherche pas d'aromatique mais uniquement de l'amertume, qui ne doit pas dominer le malt. On visera donc un ratio IBU/DI de 0,4. Avec un IBU légèrement supèrieur à 30 l'amertume est présente mais ne prend pas le pas sur le malt.

Le moût a été ensemencé avec un bon pied de cuve de levure Scottish (référence 1728 chez Wyeast), souche écossaise que l'on a fait fermenter en-dessous de 15°C. Nous avons laissé le temps pour la fermentation, un bon mois, avant de passer le fermenteur au froid. Embouteillage à 6,2g/l de sucre.

DB_2.JPG

Après plus de deux mois en bouteille cette bière est tout simplement superbe. La carbonatation est parfaite, la mousse est bien présente avec une bonne rétention. Très peu de dépôt en bouteille, on peut servir la quasi-totalité sans troubler la bière. En bouche c'est soyeux, malté, arômes et saveurs de malt, de caramel et de pain grillé. On a une bonne longueur en bouche, on sent une très légère chaleur d'alcool vers la fin. Comme dit plus haut, l'amertume est présente mais ne se fait pas trop sentir.

Bilan : c'est une vraie réussite, et un des brassins dont je suis le plus content. Pour une première bière au malt local et bio c'est un succès, ça s'annonce prometteur pour la suite. La bière est d'une limpidité étonnante, impossible à rendre compte avec mes piètres talents de photographe donc il faudra me croire sur parole. Petit bémol, j'ai perdu presque 5l pendant l'embouteillage... Cette bière sera certainement brassée à l'identique avant la fin de l'hiver.

05/02/2018

Glanage de carottes

Cet automne nous avons eu l'occasion de ramasser des carottes en grande quantité, un maraîcher du coin en avait laissé beaucoup dans le sol.

La carotte se conserve très bien si on la laisse en terre tant qu'il ne fait pas trop froid. Sinon on peut également la mettre en silo pour l'hiver. Au frais et à l'ombre, on pourra également la conserver quelques semaines. Malgrè cela j'avais tout de même envie de faire des carottes fermentées, comme l'an dernier. Et tant qu'à faire, en mettre un peu en conserve pour les quelques moments où on ne peut pas prendre le temps de faire la cuisine.

J'ai compté 10 grammes de sel par kilogramme de carottes râpées. J'ai varié les épices au grè des bocaux (coriandre, genièvre, aneth, cumin, poivre, piment). Tout a correctement fermenté et c'est maintenant au placard à l'abri de la lumière en attendant d'être consommé. Bien qu'on puisse en théorie conserver ces fermentations pendant au moins une année, ces carottes fermentées seront mangées durant l'hiver et le printemps pour pallier un peu au manque de légumes frais.

Carottes_1.JPG

Les carottes étant prêtes depuis deux mois nous en avons déjà consommé une partie, mais il en reste encore beaucoup.

Pour les conserves rien d'excentrique, de simples rondelles de carottes stérilisées en suivant les consignes du site du vendeur de bocaux Le Parfait.

Carottes_2.JPG

Carottes et ratatouille.

15/11/2017

En direct du jardin (15 novembre)

Premières gelées ce matin, ça sent bien la fin de saison.

J'ai ramassé les dernières courgettes et les derniers potimarrons de l'année. Ça sent la fin aussi pour la blette, les salades devraient tenir encore un peu.

Poiree.JPG

Carottes.JPG

Les potimarrons ont souffert de la soif à mon avis, manque de pluie et pas d'arrosage.

Potimarrons.JPG

Recolte_1.JPG

06/11/2017

#48 : Little IPA

On a eu l'occasion le week-end dernier de boire une des dernières bouteilles de cette petite IPA de l'été, 5 mois jour pour jour aprés l'embouteillage.

L'idée de base était de sortir une biére légére, un peu maltée avec un houblonnage aromatique assez violent. Encore une fois, j'ai été surpris par l'atténuation de la levure utilisée, la London ESB Ale de Wyeast (1968). Bien qu'annoncée à 69% elle s'en est tirée avec une atténuation de presque 84% !

La bière est donc plus forte que prévue, nous sommes dans les 5,8%ABV. Avec un résultat bien plus sec que prévu, la densité à l'embouteillage est mesurée à 1008, je pense que la biére est mieux réussie comme ça.

Concernant la recette, rien de bien compliqué. Du malt pale ale avec une toute petite touche de malt caramel 35EBC (5%). Pour le houblon, un mélange de Columbus et de Mosaic nous donne un cocktail bien américain, ça sent et goûte la résine et le fruit à plein nez. 1,6g/l de Mosaic et 1g/l de Columbus pour 10 minutes d'ébullition, autant au hors-flamme.

LIPA.JPG

13/10/2017

En direct du jardin (10 octobre)

L'automne commence à se faire sentir. Les journées sont courtes, il fait froid la nuit et ça se réchauffe en journée. Pas trop de pluie ici, tout est bien trop sec.

Ça sent la fin pour les courges et pour les haricots. Les poireaux, les navets et les choux en revanche se plaisent et poussent bien.

Petite récolte automnale :

Recolte.JPG

L'amarante en fleur avant récolte :

Amarante_1.JPG

Détail :

Amarante_2.JPG

L'objectif est de séparer les fleurs des graines, c'est en cours : Graines_Amarante.JPG

J'ai ratiboisé une partie des menthes et des verveines, la récolte est mise à sécher. Si les conditions restent clémentes, j'espère pouvoir faire une dernière récolte avant l'hiver. Tisanes.JPG

Enfin, j'ai pris le temps de peser l'ail récolté depuis des mois : Ail.JPG Il y en a 2kg5 sur la photo, ce qui porte le total à 3kg350 d'ail cette année. Je compte en remettre autant cette année mais en changeant la variété.

28/09/2017

Récolte de pommes de terre

J'ai profité d'une semaine de beau temps pour sortir les pommes de terre. J'avais planté assez tard dans la saison de la Désirée et de la Delikatess. Nous avons consommé un peu de Delikatess au cours de l'été en pomme de terre nouvelle, délicieux.

J'ai été assez laxiste sur le désherbage et à part un buttage j'ai globalement laissé les plantes tranquilles. Une expérimentation de culture sous carton a également été réalisée avec de la Delikatess.

Le coin des pommes de terre PDT.JPG

Récolte sous carton, certaines sont un peu vertes PDT2.JPG

Une fois sortis les tubercules sont laissés à sécher pour la journée PDT1.JPG

On trie les pommes de terre celles abîmées seront consommées prioritairement PDT3.JPG

En rouge la Désirée PDT4.JPG

Bilan de cette saison de pomme de terre, aux alentours de 52kg dont 25kg de Désirée. La culture sous carton a produit 5,3kg. La Désirée produit de gros tubercules là où ceux de Délikatess sont plus petits et fins. Nous verrons dans quelques mois laquelle des deux variétés se conserve le mieux.

Dans l'ensemble les pommes de terre sont en bon état même si quelques tubercules ont été attaqué. J'ai fait autant de dégât voire davantage avec des coups de fourche-bêche mal placés.

J'aurais aussi pu planter plus dense, sans souci !

P9202142.JPG

P9202153.JPG

04/09/2017

Chaussettes en laine bizet #2

Et voilà, l'été touche à sa fin et on commence à sentir l'automne qui arrive. Histoire de ne pas être totalement dépourvu à l'arrivée des premiers frimas, j'ai commencé à tricoter assez tôt dans la saison.

J'en avais parlé ici : , il me restait un peu plus d'un échevau de cette laine achetée chez des éleveurs drômois. La laine est toujours aussi agréable à travailler, je me suis tricoté une paire de chaussettes assez longues, chaudes à souhait.

laine.jpg

Chaussette_43_1.JPG

Chaussette_43_2.JPG

30/06/2017

#45 : Black Ibex Stout Irlandais

Petit retour sur une bière brassée le 19 avril 2017.

Étant un grand adepte de stout, je travaille cette fois sur un stout irlandais (cf. ), l'exemple le plus connu étant sans aucun doute la Guinness Draught.

Une extraction bien meilleure que prévue nous portera en-dehors des limites du style, avec une bière finissant à 5.1% ABV après resucrage, soit 0.6% au-dessus de la limite haute du style.

Pour un premiet essai la place est à la simplicité avec une recette certainement proche de celle de la fameuse Guinness susmentionnée :

Pour 55l :

31 IBU 84 EBC DI 1052 Efficacité 82%

7000g Pale Ale Malt (58.6%)

3500g Flocons d'orge (29.3%)

1450g Orge grillée (12.1%)

90g Northern Brewer 8.4% à 60 min.

Levure Scottish

La filtration se déroulera sans aucun problème malgrè la teneur élevée en flocons. La densité finale sera de 1016 soit une atténuation de 69.2%.

Black_Ibex_5.JPG

Verdict après quelques mois : je l'adore. Elle est très portée sur le grillée et le chocolat et se boit très bien ! On regrettera cependant une légère touche alcooleuse ainsi qu'une très mauvaise tenue de mousse. Elle manque peut-être également de longueur en bouche.

Cette première version va être retravaillée en essayant d'améliorer les points faibles et en essayant cette fois de faire rentrer la bière dans les clous du style. Si possible, j'aimerais faire un comparatif entre la levure Scottish et la levure Irish.

La recette est téléchargeable au format JolieBulle : Stout_Irlandais.xml

15/06/2017

En direct du jardin (15 juin)

Chaleurs, soleil, le jardin est en pleine explosion à condition d'apporter de l'eau en masse.

sc_P6122032.JPG

Vue d'ensemble

sc_P6122033.JPG

Tomates,coriandre et aneth

sc_P6122038.JPG

Oignons, poireaux et choux

sc_P6122049.JPG

Les pois entourent des carottes et de l'aneth

sc_P6122050.JPG

Encore des pois

sc_P6122053.JPG

sc_P6122058.JPG

Salades et haricots

sc_P6122062.JPG

Pommes de terre et sauges en fleurs

sc_P6122069.JPG

Ail, soucis, bourrache, oseille

sc_P6122074.JPG

Groseilles et rhubarbe

sc_P6122077.JPG

Fleurs de soucis

Nous mangeons des pois gourmands tous les jours, ça produit beaucoup. Les salades ont eu chaud et certaines commencent à monter. Les roquettes ont presque fini de fleurir, j'attends maintenant la formation des graines pour en récolter. Les courgettes et les courges poussent tranquillement de leur côté, des petites courgettes sont formées. Les tomates ont été replanté tardivement et elles sont donc en léger retard.

Recolte_12_juin.jpg

09/05/2017

En direct du jardin

Aujourd'hui, il ne pleut pas ! On a eu pas mal de pluie ces dernières semaines, c'est très bien pour le sol mais les adventices en ont bien profité aussi. Boulot de désherbage en perspective.

Les menthes poussent toujours, les boutures ont rejoint les pieds mères en pleine terre, et quelques pieds de mélisse ont également été ajoutés. Les verveines ne sont toujours pas en pleine terre, avril a bien refroidi vers la fin avec des risques de gelées.

J'ai récupéré quelques m² de voile de forçage, j'en ai profité pour bricoler 2 tunnels : un avec une trentaine de salades, l'autre avec 3 rangs de carotte et un rang de roquette. La roquette pousse à vue d'œil, les carottes devraient être éclaircies bientôt.

Les 2 premiers rangs de pois ont été ramés avec du bambou, les 2 autres rangs sont bien plus petits. On ramasse des radis depuis une semaine ou deux, ils ont grandi vite mais n'ont guère de goût, dommage.

Les soucis fleurissent entre deux rangs d'ail : Ail_et_soucis.jpg

Les pois ramés avec de la roquette et des radis entre les rangs : Pois_rames.JPG

Carotte et roquette sous le tunnel : Carottes_et_roquette.JPG

Petite cueillette mi-potagère mi-sauvage : Cueillette.JPG

21/04/2017

#39 : Black Ibex Extra Stout

Petite dégustation d'une des dernières bouteilles de ce stout qui était franchement bon.

Ça goûte le café, le grillé et c'est assez rond en bouche. C'est bien simple, on en boirait pour le petit-dej' !

La bière est légèrement moins forte que prévue à cause d'un rinçage trop important. La mousse est présente au service mais retombe rapidement, c'est un point à travailler pour la prochaine version.

Black_Ibex_1.JPG

Black Ibex IV

''Extra Stout ''

Densité initiale : 1.065

Densité finale : 1.019

Teinte : 83 EBC

Amertume : 28IBU

Alcool (vol) : 6 %

Rendement prévu : 75 %

Ingrédients prévus pour un volume de 50 litres

Grains et sucres

7000 g Pale Ale (Malt)

3000 g Munich (Malt)

2000 g Biscuit (Malt)

700 g Carafa II

600 g Orge Grillée

500 g Carahell

Houblons

50 g Columbus (α14%, Feuille) @ 60 min (Ebullition)

Levures



Scottish Ale Wyeast — 1728 (Liquide)

Brassage

Empâtage : palier de type Infusion à 67.0 °C pendant 60 minutes

Mash Out : palier de type Temperature à 75.0 °C pendant 10 minutes

Rinçage : 78.0 °C

Fermentation 3 semaines dans le salon 12-17°C, 10 jours au froid.

Embouteillage à 5.5g/l

- page 1 of 2